"Le visible souffre d'une morsure cruelle, un déchirant assaut sans trêve. Durer sous le tranchant d'une bouche c'est prendre un peu sa forme ou peut-être lui donner la sienne. ...Le visible est une morsure cruelle, un assaut assailli, une bouche mordue. Viendra le jour où il faudra voir le visible avec les yeux d'autre chose, comme s'il était autre chose. Ou peut-être, enfin, comme s'il était visible. Ou simplement comme s'il était." (Roberto Juarroz, Poésie verticale)

2 réflexions sur “

  1. Bonjour Antoinette, ne te retournes pas, un caniche blanc t’observe… à gauche un méditant au jardin, à droite un quartier s’activant, au coeur un artiste qui va se faire mordre par le visible, il y a du tempo dans l’air,
    j’oublie de dire que j’aime la chaux des arbres qui fait hermine sur l’épaule du personnage, bonsoir Antoinette, et à bientôt, thibault.

    J'aime

  2. Le caniche est un garde du mort à qui j’avais confié ma peau…en silence, aux abois, il marche dans mon dos.

    Belle soirée, Thibault.
    Antoinette

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s